Espace adhérent

J'ai oublié mon mot de passe


Portraits d'anciens



Il avait eu 100 ans et a révolutionné notre siècle. Claude Lévi Strauss n’est plus depuis le 1er novembre 2009.
Né à Bruxelles en 1908, initié très jeune à la musique par son père, peintre, il a réinventé l’anthropologie. Il décrocha l’agrégation de philo en 1931 et partit enseigner à Mont de Marsan. Puis le hasard ou presque, sur proposition d’un directeur de l’Ecole Normale Supérieure décida de son destin.
La suite on la connaît, l’anthropologie moderne avait trouvé son père, un père qui sera toujours présent pour elle, tant l’œuvre de Claude Lévi Strauss parait promise à la postérité.

 


Pierre Christian Taittinger s'est éteint le 27 septembre 2009, à l'âge de 83 ans.
Le 10 février 1995, le Conseil d’administration de l’AEJS, réuni à l’issue de son Assemblée générale, décidait à l’unanimité de ses membres, de nommer Pierre-Christian Taittinger membre d’honneur de notre association.  Il nous mit gentiment dans l’embarras en demandant ce que signifiait l’expression : « services signalés ». Quand on lui demandait s’il était ancien élève de Janson, il répondait : « Non, je suis entré à Janson tardivement, mais depuis, je ne l’ai pas quitté »


Bertrand Peugeot, petit fils d’Eugène Peugeot qui réunifia les activités de la famille au sein du groupe Automobile Peugeot est décédé le samedi 14 févier 2009. Né en 1923, ancien élève de Janson, il fut à l’origine de la création du groupe PSA en 1976 grâce à la fusion des marques Peugeot et Citröen qu’il supervisa. Il fut aussi PDG des cycles Peugeot puis de Peugeot Motocycles et d'ECIA et président de LFPF (Les Fils de Peugeot Frères) jusqu'en 1994.
Il a été vice-président du conseil de surveillance de PSA Peugeot Citroën de 1972 à 1999.
Bertrand Peugeot était le père de Robert Peugeot, PDG de la Société foncière, financière et de participation (FFP) et membre du conseil de surveillance de PSA Peugeot Citroën, et de Christian Peugeot, président de LFPF et directeur de la Stratégie de marque et de la Communication d'Automobiles Peugeot.


Né le 1er octobre 1930 à Lille, piètre lycéen, Philippe Noiret débute au théâtre : il entre en 1953 au Théâtre national populaire (TNP) de Jean Vilar. Parallèlement, il fait avec Jean-Pierre Darras un homérique duo de cabaret, en particulier dans un sketch où, sous la perruque de Louis XIV, il malmène Jean Racine.
C’est au TNP qu’Agnès Varda (photographe de la troupe) le repère, en particulier dans Lorenzaccio, où il interprète le Duc. Elle le fait débuter au cinéma dans La Pointe courte (1954)



Michel Déon, 1919-2016


Michel Déon, né Edouard Michel, inventait, avant même de savoir écrire, des histoires auxquelles ses parents feignaient de croire. Après six années passées à Monaco, Edouard et sa mère reviennent à Paris après le décès de Paul, le père, directeur de la sécurité monégasque. Michel lui rend hommage dans son premier ouvrage, La chambre de ton père, où il se remémore ses premières années, dont ses années d'école passées à Janson-de-Sailly.
Après trois années de droit puis trois années de guerre, il rejoint l'Action française en 1942. Son oeuvre littéraire débute réellement en 1944 avec la parution d'Adieux à Sheila, chez Gallimard. Elle compte une cinquantaine de romans, récits et nouvelles, mais aussi des livres illustrés, des traductions, des pièces radiophoniques, des volumes de correspondance et de multiples préfaces.

Lire la suite
 


Alain Decaux, passeur d'histoire


Quarante-six ans de radio, trente ans de télévision, quarante-neuf livres, des centaines de conférences et des milliers d’articles…
Toute sa vie, et avec un inimitable talent de conteur, Alain Decaux, mort dimanche 27 mars à l’âge de 90 ans, n’eut de cesse de vouloir familiariser le grand public avec l’histoire. Une ambition résumée dans le titre du mensuel qu’il créa en 1960 : Histoire pour tous.
C’est en 1947, alors qu’il n’a que 22 ans et aucun diplôme en poche – il a abandonné dès sa deuxième année de licence des études de droit qui auraient pu le mener, comme son père, à une carrière d’avocat –, qu’Alain Decaux publie son premier livre. Edité grâce à Sacha Guitry, avec qui il s’est lié d’amitié quelques années auparavant, ce Louis XVII retrouvé est emblématique du type d’histoire dont le jeune homme est friand...

Lire la suite
 


Robert Maloubier


Robert, dit Bob Maloubier, Sir Bob, ou plutôt Clothaire ? Robert Mortier ?...
Agent secret au service de Churchill et de l’armée anglaise pendant la Seconde Guerre mondiale, l’un des pères des nageurs de combat français s’est éteint le 21 avril 2015, dans sa 93è année.
Né à Neuilly en 1923, il travailla pendant la guerre pour le SOE anglais (Secret Operations Executive). Il était sans doute le dernier grand représentant de l'agent secret à l'ancienne. 

Lire la suite
 


Luc Oursel


Luc Oursel s’est éteint le mercredi 3 décembre 2014, à 55 ans, des suites d’une cruelle maladie.
Après trois années à la tête d’Areva, Luc Oursel avait passé la main le 20 octobre 2014.
Le groupe Areva, a salué l’« engagement » et le « courage » déployés par Luc Oursel pendant les sept années passées dans l’entreprise.
Malgré un emploi du temps surchargé, Luc Oursel avait tenu à rejoindre ses amis jansoniens – toutes générations confondues - pour un diner-débat dont beaucoup se souviennent, le 21 novembre 2012.

 

Lire la suite
 


Claude Lévi Strauss


Il avait eu 100 ans et a révolutionné notre siècle. Claude Lévi Strauss n’est plus depuis le 1er novembre 2009.
Né à Bruxelles en 1908, initié très jeune à la musique par son père, peintre, il a réinventé l’anthropologie. Il décrocha l’agrégation de philo en 1931 et partit enseigner à Mont de Marsan. Puis le hasard ou presque, sur proposition d’un directeur de l’Ecole Normale Supérieure décida de son destin.
La suite on la connaît, l’anthropologie moderne avait trouvé son père, un père qui sera toujours présent pour elle, tant l’œuvre de Claude Lévi Strauss parait promise à la postérité.

 

Lire la suite
 


 123 Suivant