Espace adhérent

J'ai oublié mon mot de passe


Les activités




Après avoir signé plusieurs biographies consacrées à Yves Saint-Laurent, Marie-Laure de Noailles, après avoir fait parler de leur plus bel âge de grands octogénaires affranchis, consacré un livre à la maison Lancel, Laurence Benaïm a voulu, très naturellement, remettre dans les projecteurs et rendre hommage à son tour à Jean-Michel Frank, grand décorateur et créateur des années folles, injustement oublié.

Vendredi 31 mars 2017, 4h30 du matin. La fine fleur de l’AEJS et l’état-major de la cité scolaire Janson de Sailly retrouvent au pied de la tour de Rungis, mauve dans la nuit noire, Francis Lefèvre, secrétaire général de la Semmaris, membre du conseil d’administration de l’AEJS, pour une visite VIP qui, en près de quatre heures, leur permettra de découvrir les entrailles du plus grand marché de produits frais au monde.

Le mardi 28 mars, à moins d'un mois du 1er tour de l'élection présidentielle 2017, l'AEJS réunissait une soixantaine de membres et amis autour de Nicolas Beytout, président fondateur et directeur de la rédaction du journal l'Opinion dans les salons du prestigieux Yacht club de France. Fin connaisseur de la vie politique et du monde économique, journaliste indépendant et avisé, Nicolas Beytout a notamment décrit et expliqué de façon passionnante la révolution du paysage de l'information (supports, attentes, contenus...), le bouleversement de l'économie de la presse et les conséquences des nouveaux modes de consommation sur la qualité d'une information de plus en plus fragile, de moins en moins vérifiée et mise en perspective.
Les temps forts, en images, en cliquant sur le lien ci-dessous.

Samedi 11 mars 2017, 25 jeunes grognards de l'AEJS et assimilés se retrouvaient sous le soleil de Courbevoie pour un voyage inédit à travers l'Europe, à travers le temps.
Installé 12 bis rue Saint-Guillaume depuis 1929 dans un charmant hôtel particulier loué par les officiers du régiment cosaque de la garde impériale pour se retrouver et abriter objets d'art, reliques, souvenirs et tableaux préservés depuis leur origine en 1775 mais menacés par la révolution russe de 1917, ce musée privé constitue une leçon d'histoire vivante, haute en couleurs, grandeur nature.
Une visite lumineuse de deux heures que nous avons eu le privilège d'effectuer, accompagnés par Gérard Gorokhoff.


Visite VIP du MIN de Rungis, en images, comme si vous y étiez



Vendredi 31 mars 2017, 4h30 du matin. La fine fleur de l’AEJS et l’état-major de la cité scolaire Janson de Sailly retrouvent au pied de la tour de Rungis, mauve dans la nuit noire, Francis Lefèvre, secrétaire général de la Semmaris, membre du conseil d’administration de l’AEJS pour une visite VIP qui en près de quatre heures, leur permettra de pénétrer dans les entrailles du plus grand marché de produits frais au monde.
 

1200 entreprises implantées sur 230 hectares pour alimenter 18 millions de consommateurs réalisent un chiffre d’affaires de 9 milliards d’euros.

Un festival de couleurs, de sons, d'odeurs, une infinité de métiers, du plus traditionnel à une gestion et une logistique de pointe s’appuyant sur les systèmes les plus performants. Quatre heures de rencontres avec des professionnels passionnés au service d’une mécanique sans faille et d’une clientèle toujours plus exigeante.
 
Référence mondiale depuis près de 50 ans, la Semmaris a coopéré avec plus de 50 marchés de gros sur 4 continents. A titre d'exemple, Rungis assure actuellement la création et la mise en place des marchés de Moscou et de Dubaï.
 
Une visite aussi passionnante que chaleureuse qui s’est terminée autour d’un petit-déjeuner digne des forts des halles, à l’invitation de Stéphane Layani, P-DG de la Semmaris, société d’économie mixte gestionnaire du Marché international de Rungis.
 
 
 

 
 



Revenir à l'accueil - Revenir à la liste des actualités