Espace adhérent

J'ai oublié mon mot de passe


Les activités




Après avoir signé plusieurs biographies consacrées à Yves Saint-Laurent, Marie-Laure de Noailles, après avoir fait parler de leur plus bel âge de grands octogénaires affranchis, consacré un livre à la maison Lancel, Laurence Benaïm a voulu, très naturellement, remettre dans les projecteurs et rendre hommage à son tour à Jean-Michel Frank, grand décorateur et créateur des années folles, injustement oublié.

Vendredi 31 mars 2017, 4h30 du matin. La fine fleur de l’AEJS et l’état-major de la cité scolaire Janson de Sailly retrouvent au pied de la tour de Rungis, mauve dans la nuit noire, Francis Lefèvre, secrétaire général de la Semmaris, membre du conseil d’administration de l’AEJS, pour une visite VIP qui, en près de quatre heures, leur permettra de découvrir les entrailles du plus grand marché de produits frais au monde.

Le mardi 28 mars, à moins d'un mois du 1er tour de l'élection présidentielle 2017, l'AEJS réunissait une soixantaine de membres et amis autour de Nicolas Beytout, président fondateur et directeur de la rédaction du journal l'Opinion dans les salons du prestigieux Yacht club de France. Fin connaisseur de la vie politique et du monde économique, journaliste indépendant et avisé, Nicolas Beytout a notamment décrit et expliqué de façon passionnante la révolution du paysage de l'information (supports, attentes, contenus...), le bouleversement de l'économie de la presse et les conséquences des nouveaux modes de consommation sur la qualité d'une information de plus en plus fragile, de moins en moins vérifiée et mise en perspective.
Les temps forts, en images, en cliquant sur le lien ci-dessous.

Samedi 11 mars 2017, 25 jeunes grognards de l'AEJS et assimilés se retrouvaient sous le soleil de Courbevoie pour un voyage inédit à travers l'Europe, à travers le temps.
Installé 12 bis rue Saint-Guillaume depuis 1929 dans un charmant hôtel particulier loué par les officiers du régiment cosaque de la garde impériale pour se retrouver et abriter objets d'art, reliques, souvenirs et tableaux préservés depuis leur origine en 1775 mais menacés par la révolution russe de 1917, ce musée privé constitue une leçon d'histoire vivante, haute en couleurs, grandeur nature.
Une visite lumineuse de deux heures que nous avons eu le privilège d'effectuer, accompagnés par Gérard Gorokhoff.


Trophée Nissim de Camondo 2017 : mercredi 27 septembre au golf de Chantilly


La prochaine édition du Trophée Nissim de Camondo se déroulera le mercredi 27 septembre 2017 sur le golf de Chantilly.

Le trophée, organisé par l’association des anciens élèves de Janson de Sailly, de l’Ecole Camondo et le Golf de Chantilly est ouvert aux enseignants et membres de l’administration des deux établissements, aux élèves et à leurs familles, aux membres de l’AEJS ainsi qu’aux membres du club de golf de Chantilly, bien entendu !

Il s'agit d'un stableford qui se déroule au choix sur le parcours de Vineuil ou sur le parcours des Longères.

Renseignements et inscriptions par téléphone : 03 44 57 04 43 ou par mail : contact@golfdechantilly.com
en précisant le parcours que vous choisissez.
Un parcours de 9 trous est aussi envisageable, sur les Longères.

Pour en savoir plus…
Fils du riche banquier parisien Moïse de Camondo, collectionneur et propriétaire d'un somptueux hôtel particulier parc Monceau à Paris, Nissim de Camondo (1892 – 1917), ancien élève du lycée Janson de Sailly et membre du club de golf de Chantilly, s'engage en 1914 dans l'aviation française. Il est abattu en combat aérien le 5 septembre 1917 en Lorraine.
Son père fit don de ses collections à la France à condition que le musée porte le nom de Nissim de Camondo en mémoire de son fils.

Musée Nissim de Camondo
L’école Camondo


 
 



Revenir à l'accueil - Revenir à la liste des actualités