Espace adhérent

J'ai oublié mon mot de passe


Les activités



Samedi 27 janvier, jour de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’humanité, Janson accueillait Pierre Schillio, 88 ans, pour une conférence-témoignage destinée aux élèves du collège et du lycée. Avec lui, Jean Samuel, 17 ans en juillet 1944. Il fabriquait des faux papiers.
Deuxième temps de cette matinée : l'hommage rendu dans la galerie du 106 devant la plaque commémorant l'arrestation et la déportation de 20 élèves entre 1942 et 1944. Un discours indispensable d'Alexandre Bande, professeur d'Histoire en CPGE.

Le compte rendu, le texte d'Alexandre Bande, et l'album photo de cette matinée.


Pour cette deuxième édition, les enseignants membres du groupe Histoire et Patrimoine ont concocté pour vous une formule originale alliant visite de lieux historiques du lycée et lecture de textes choisis, par les élèves de l'atelier théâtre. Familles, parents d'élèves de 6ème, 3ème ou 2nde, vous êtes les bienvenus !
Un seul impératif : s'inscrire.



Robert Maloubier nous a quittés en 2015. Il avait 92 ans. Homme engagé par excellence, homme de caractère, fidèle en amitié, intrépide et facétieux, Bob Maloubier avait la simplicité des grands hommes, des grands serviteurs de la Nation.
Héros de guerre et légende des services secrets, un colloque organisé par la Fédération nationale Libre résistance lui sera consacré le 26 janvier prochain à l’Ecole Militaire à l’occasion de la sortie de son tout dernier livre, « Orlywood ou la saga d’Orly Airport ».

L'assemblée générale de l'AEJS 2017 s'est tenue le 5 octobre en salle des portraits. L'occasion pour Patrick Sorin, proviseur du lycée Janson de Sailly, de faire le point sur la vie de la première cité scolaire de France. L'occasion aussi pour Christophe Stalla-Bourdillon de dresser le bilan d'un quinquennat à la présidence de l'association, et d'accueillir trois nouveaux membres au sein du conseil d'administration. L'occasion, enfin, de retrouvailles chaleureuses entre membres et nouveaux adhérents, toutes générations confondues.


Robert Merle


Robert Merle m’avait confié avoir bien connu Janson-de-Sailly. Certains anciens du lycée se souviendront peut être de l’avoir eu pour « pion » du temps de ses études à Paris. J’ai eu connaissance de cette anecdote lorsque je l’avais interviewé en 1976 après la parution de Madrapour. Son œuvre reste, pour le bonheur de ceux qui ont aimé ses récits et ceux qui les découvriront.

Né en 1908 à Tabessa en Algérie, Robert Merle s’est éteint à l’âge de 95 ans, à son domicile de La Malmaison, près de Montfort-l’Amaury (Yvelines).

L’œuvre de Robert Merle est à l’image de l’individu, éclectique. On se délecte de ses récits où règnent la gourmandise, la passion, l’action, le drame et surtout l’espoir. 

Depuis son premier roman Week-end à Zuidcoote, récompensé en 1949 par le prix Goncourt, Robert Merle n’a eu de cesse d’emmener ses lecteurs dans des univers où l’Homme se révèle dans ce qu’il a de pire et de meilleur : camps de concentration, guerre, communication entre l’homme et l’animal, science-fiction, vie quotidienne des Français sous Henri IV…

Plusieurs de ses livres ont été portés à l’écran : Week-end à Zuidcoote, Un animal doué de raison ou Malevil entre autres.

Robert Merle m’avait confié avoir bien connu Janson-de-Sailly. Certain anciens du lycée se souviendront peut être de l’avoir eu pour « pion » du temps de ses études à Paris. J’ai eu connaissance de cette anecdote lorsque je l’avais interviewé en 1976 après la parution de Madrapour.

Son œuvre reste, pour le bonheur de ceux qui ont aimé ses récits et ceux qui les découvriront.

Jérôme Marchand 

(à Janson de 1978 à 1982)

 

 

Bibliographie

 

Romans 
 

Week-end à Zuydcoote (prix Goncourt, 1949) 

 

La Mort est mon métier (1952) 

 

L’Ile (Gallimard, 1962) 

 

Un animal doué de raison (1967) 

 

Derrière la vitre (Gallimard, 1970) 

 

Malevil (Gallimard, 1972) 

 

Les Hommes protégés (Gallimard, 1974) 

 

Madrapour (Seuil, 1976) 

 

Le Jour ne se lève pas pour nous (Plon, 1986) 

 

L’Idole (Plon, 1988) 


Le Propre de l’homme (de Fallois, 1989) 

 

Saga historique Fortune de France. Les six premiers tomes ont paru chez Plon, les suivants aux éditions de Fallois : 1 - Fortune de France (1977) ; 2 - En nos vertes années (1979) ; 3 - Paris ma bonne ville (1980) ; 4 - Le Prince que voilà (1982) ; 5 - La Violente amour (1983) ; 6 - La Pique du jour (1985) ; 7 - La Volte des Vertugadins (1991) ; 8 - L’Enfant-roi (1993) ; 9 - Les Roses de la vie (1995) ; 10 - Le Lys et la pourpre (1997) ; 11 - La gloire et les périls (1998) ; 12 - Complots et cabales (2001) ; 13 - Le glaive et les amours (2003)

 

Récits-reportages et biographies
 

Moncada, premier combat de Fidel Castro ; Ahmed Ben Bella (1965) 

Oscar Wilde (1995)

 

Théâtre 


Flamineo, suivi d’autres pièces (1950) 

Théâtre, tomes I et II (1957), tome III (1992)


 
 



Revenir à l'accueil - Revenir à la liste des actualités